AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxie Heartfield

avatar

- Messages : 4
- Pseudo : Mad World
- Copyright : Mind dreamer (avatar)
- Celebrity : Kristina Beauty Bazan
- Love interest : Folle amoureuse d'un homme qui lui est interdit
- Work|Studies : Etudiante en journalisme

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt deux hivers
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS:

MessageSujet: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   Dim 30 Nov - 22:30



roxie heartfield
I like it in the city when the air is so thick and opaque
I love to see everybody in short skirts, shorts and shades

@nomdutumblr, artiste.

Prénom|Nom ○ Heartfield, un nom d'origine allemande apparemment que porte également Thomas Heartfield le grand neurochirurgien et Louise Heartfield l'avocate de renom. Son vraie prénom est Roxane mais elle préfère de loin qu'on l'appelle Roxie. Âge ○ Elle a vingt deux belles années derrière elle. Lieu de naissance ○ Paris. Nationalité|Origines ○ Américaine d'origine française de par sa mère. Statut civil ○ Elle est actuellement célibataire. La demoiselle tombe facilement amoureuse, elle a donc vécue beaucoup d'histoires d'amour aussi diverses que courtes. Elle est sortie avec autant d'hommes que de femmes croyant à chaque fois dur comme fer qu'elle a trouvé la bonne personne. Mais elle n'avait jamais ressenti la petite chose en plus, le doux frisson, l'attirance irrésistible qu'elle a ressenti pour Andrew. C'est le seul homme avec lequel elle s'est sentie réellement vivante. Mais il était aussi son professeur de sociologie et marié à une autre femme aujourd'hui décédé. Ce qu'il s'est passé entre eux était aussi intense qu'éphémère et même si elle sait que c'est fini, qu'elle ne pourra jamais être avec lui, qu'il la considère comme une effroyable erreur elle n'arrive pas à l'oublier, elle ne veut pas l'oublier. Situation financière ○ Plus qu'aisée. Emploi|études ○ Elle rêvait de de vivre de sa passion et de devenir danseuse professionnelle, ce contre l'avis de ses parents. Mais un accident de voiture mis fin à ses rêves avec brutalités. Depuis elle a choisi d'étudier le journalisme, un métier qui l'attire mais qui ne lui fera jamais oublier son rêve brisé. Elle espère qu'en devenant journaliste qu'elle pourra découvrir d'autres horizons, voir d'autres choses. Traits de caractère ○ Douce, gentille, maladroite, amusante, enthousiaste, blagueuse, parle sans réfléchir, dragueuse sur les bords, têtue, indécise, peureuse, tombe trop facilement amoureuse, ne suit jamais ses intuitions, rêveuse, idéaliste, tactile, souriante . Groupe ○ Up in the air.

there is an orchestra in me ~
La mère de Roxie est française. Ayant passé la plupart de ses vacances dans l'hexagone, elle parle français aussi bien qu'anglais ☆ Elle a la phrase "Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain" tatouée sur le flanc gauche ☆ Grande frileuse, elle ne supporte pas le froid et cherche toujours un moyen d'avoir chaud quitte à trouver refuge dans les bras de quelqu'un ☆ Elle a la fâcheuse manie de faire comme si tout allait bien même quand ce n'est pas le cas ☆ La danse est sa grande passion et elle saisi chaque occasion pour danser ☆ Grande maladroite c'est la reine des gaffes mais le prend avec humour ☆ Détestant la trahison et la méchanceté gratuite elle est extrêmement rancunière ☆ Obstinée et têtue il faut se lever tôt pour la faire changer d'avis ☆ Elle est certaines fois d'une mauvaise foi affligeante ☆ Elle croit dur comme fer en l'amour le grand le vrai, l'éternel ☆ Elle a porte toujours un pendentif que son grand père lui a offert ☆ Elle adore les photos et en prends tous le temps de tout le monde ☆ Elle a une véritable passion pour le ciel et prends souvent de la hauteur pour réfléchir ou s'apaiser ☆ Elle sourit constamment et passe son temps à essayer de faire sourire les autres

~ i got a ticket to nowhere
L'air était doux ce matin là. Le soleil se levait à peine enflammant le ciel de milles nuances allant du jaune au rouge en passant par le violet. La ville de Forks ne sortirait pas du sommeil avant une heure ou deux et le calme régnait en maître dans les rues. Pourtant une jeune femme se tenait seule sur un toit, un appareil photo à la main. Un souffle de vent souleva ses cheveux blonds pendant qu'elle observait le ciel changer de couleurs un sourire aux lèvres. Roxie avait toujours aimé ces moments là, ceux un peu hors du temps où on a l'impression d'être seul au monde. Ceux qui vous donnent l'impression folle que tout est possible, qu'aucun rêve n'est irréalisable, qu'aucun obstacle n'est infranchissable. La jeune femme se posa alors une question, totalement idiote et fleur bleue. Est-ce que lui aussi regardait le ciel en ce moment même? Est-ce qu'il pensait un peu à elle lui aussi? Roxie secoua alors la tête. Elle ne devait pas penser à ça, elle ne devait pas penser à lui sinon son coeur allait de nouveau se serrer. Essayant de penser à autre chose elle leva son appareil et prit quelques clichés du ciel. Il était magnifique et tellement éphémères en même temps. Plus jamais il n'aura exactement les mêmes teintes, les mêmes nuances. Un peu comme les sentiments qu'elle avait ressentis avec lui, quand elle était dans ses bras. Décidément elle m'arrivait à le faire sortir de son esprit et en même temps elle n'en avait pas envie. Même si elle savait qu'elle n'en avait pas le droit, que plus jamais elle ne pourrait être avec lui, que ça la faisait souffrir chaque jour, chaque minute un peu plus elle voulait chérir ces souvenirs comme des trésors, ne jamais oublier ce que c'était de se sentir vivante. Soupirant Roxie s'allongea à même le sol les yeux dans le vague. Des oiseaux virevoltaient dans le ciel et la jeune femme se surprit à les envier.

D'aussi loin qu'elle se souvienne Roxie avait toujours eu l'impression d'être un oiseau en cage, d'être une marionnette façonnée par d'autres sans n'avoir jamais pu être elle même, trouver qui elle était réellement. Elle se sentait comme vide et sans saveur, comme si sa vie était un tableau aux couleurs ternes et délavées. Depuis sa naissance ses parents avaient placé tous ses espoirs en elle. Ils la voyaient déjà en femme brillante, réputée et influente. Elle irait à Yale ou Oxford, elle deviendrai chirurgienne comme son père ou bien avocate comme sa mère. Elle ferai un beau mariage avec un homme de bonne famille, un aristocrate ou un politicien anglais. Elle aurait de beaux enfants tout aussi brillants qu'elle. Oui, pour eux sa vie était toute tracée depuis le moment même où elle avait poussé son premier cri. Chaque minute de sa vie avait été décidée, orchestrée, calculée à l'avance. Elle a reçu la meilleure éducation, aucun faux pas n'était toléré. Roxie s'était pliée docilement à chaque consigne, à chaque règle, à chaque exigence. Elle obtenait les meilleures notes, les félicitations de ses professeurs, elle était la fille parfaite que ses parents avaient toujours voulu. Une enveloppe sans défaut mais elle était totalement creuse, vide de l'intérieur. Jusqu'à ce qu'elle découvre la danse. Pour la première fois de sa vie elle pu se laisser aller, s'exprimer, dire toutes ses choses, ses sentiments pour lesquels les mots ne suffisaient pas. Lorsque la musique démarrait elle sentait les battements de son cœur s'accorder avec elle, elle oubliait tout entrant dans sa bulle, son petit univers. Elle aimait la danse du plus profond de son être et cela se voyait. Elle avait du talent. Chacun de ses mouvements étaient sincères, authentiques criant au monde qui elle était vraiment. Lorsqu'elle dansait elle avait l'impression de flotter, de s'enflammer, d'être libre. La danse n'était pas seulement sa passion, c'était qui elle était. Mais ses parents ne l'entendaient pas de cette oreille. Lorsque Roxie leur avoua qu'elle voulait faire de la danse son métier ils lui rirent au nez. Pour eux la danse n'était qu'une distraction et non une vraie profession, les artistes des rêveurs sans aucun sens des réalités. Ils blessèrent à nouveau Roxie, ils ne la comprenaient pas et ne la comprendraient jamais. Elle se sentait seule, terriblement seule. Alors elle dansait. Pour oublier, pour exister. Jusqu'à ce que tout s'écroula.

Il pleuvait cette nuit là. Roxie venait de dire au revoir à sa professeur de danse et à son fils Leo qui était aussi son meilleur ami. La jeune femme avait passé la soirée chez eux mais il était à présent l'heure de rentrer chez elle. Elle était à pied et Leo lui avait proposé de la ramener chez elle en voiture. Roxie avait secoué la tête avec ce doux sourire qu'elle avait éternellement aux lèvres. Elle habitait au bout de la rue et puis la pluie n'a jamais tué personne, avait-elle dit. Elle lui promit de lui envoyer un message lorsqu'elle serait arrivée puis elle s'était éloignée son parapluie à la main. Elle hâtait le pas en serrant le col de son manteau contre elle de sa main libre. Perdue dans ses pensées elle réfléchissait à l'excuse qu'elle pourrait bien donner à ses parents. Elle traversa la rue sans vraiment faire attention ne remarquant pas la voiture qui arrivait vers elle, qui allait vite, beaucoup trop vite. Le conducteur tenta de freiner mais il était trop tard. Roxie eu à peine le temps de lever les yeux, d'être éblouie par les phares, d'entendre le crissement des pneus. Puis plus rien, le trou noir, le néant. Elle ne se réveilla que deux jours plus tard dans une chambre d’hôpital. Les jambes brisées, le corps meurtri et son rêve parti en fumée. Elle ne deviendra jamais danseuse. C'était fini. Elle avait 17 ans.

Roxie mit un long moment avant de se relever, de surmonter cette épreuve. Il lui fallut tout le soutien de ses proches et de ses amis. Elle du faire preuve d'une grande volonté pour trouver la force de se lever le matin, pour retrouver le goût de vivre. Mais au fil du temps elle réussit à tirer de cet accident tragique une force insoupçonnée. Même si son rêve de devenir danseuse lui était maintenant inaccessible elle avait la chance d'être toujours en vie. Elle avait appris que la fin pouvait nous surprendre à tout moment et qu'il fallait donc profiter de chaque instant qui nous était donné, de chaque chance qui nous était offerte. Roxie ne voulait plus laisser quiconque décider de sa vie à sa place. Elle voulait rire et pleurer, s'amuser et crier, aimer et détester, rêver, espérer, croire, découvrir, exister tout simplement. Elle voulait vivre vite, vivre fort jusqu'à en être essouffler, jusqu'à ce que son cœur soit sur le point d'exploser. Elle voulait traverser les Etats-Unis au volant d'une vieille Cadillac, escalader l’Everest, admirer de ses propres yeux une aurore boréale, participer à la fête des couleurs à New Delhi, parcourir les forêts vierges d'Amazonie, elle voulait crier au monde qu'elle existait. Elle voulait rêver, rêver toujours et encore et peu importe si certains la traitaient de folle. Si l'Homme n'avait pas été fou il n'aurait jamais poser le pied sur la Lune, pour réaliser un rêve il fallait d'abord y croire de toutes ses forces. Elle ne laisserait plus jamais quelqu'un dire que c'est impossible, qu'elle n'y arriverait pas. Elle voulait profiter de chaque jour sans regarder en arrière ni penser au lendemain. Elle voulait brûler la vie par les deux bouts et mourir jeune avec des rêves plein la tête plutôt que de vivre une vie interminable remplie de regrets.Et elle ne s'était jamais sentie aussi vivante, précieuse, aimée, unique que lorsqu'elle était dans ses bras, cette seule et unique nuit.

Andrew Starks. Encore maintenant ce nom sonnait comme une folle et douce incantation pour elle. Pourtant la jeune femme n'aurait jamais imaginer qu'aller en cours de sociologie ce jour là allait bouleverser tout sa vie. Mais dès que ses yeux avaient croisé son regard émeraude elle avait su que cet homme n'était pas comme tous les autres. Son cours étaient captivants et sa façon d'exposer ses sujets atypiques. Elle ne pouvait s'empêcher de le regarder, de lui sourire, de penser à lui. Elle avait besoin de se rapprocher de lui, de lui parler alors elle cherchait le moindre prétexte, la moindre excuse pour pouvoir échanger ne serai-ce que quelques mots avec lui. Et de toutes évidence lui aussi appréciait sa compagnie. Ils partageaient les mêmes idées, la même vision des choses. Elle savait que c'était son professeur et elle juste son élève. Elle avait vu l'alliance à son doigt. Pourtant elle ne pouvait pas s'empêcher d’espérer, de croire, de rêver. C'était tout simplement plus fort qu'elle. Puis un jour elle ne résista plus à l'attraction qu'il exerçait sur elle. Elle s'approcha tout près de lui, le regardant dans les yeux, comme hypnotisée par son regard de jade. Le cœur de la jeune femme s’accéléraient au fur et à mesure que son visage s'approcha du sien. Elle pouvait sentir son souffle chaud sur sa peau pendant qu'elle cherchait le moindre signe de refus de sa part. Mais il ne bougea pas. Alors elle céda et ses lèvres allèrent effleurer les siennes, doucement, timidement. Mais alors que le cœur de Roxie s'envola Andrew s'écarta brutalement d'elle comme s'il avait était brûlé par ce contact. Il s'excusa avant de s'enfuir. Elle resta un moment immobile à fixer la porte qui s'était refermée sur lui. A quoi avait-elle pensé? Comment aurai-t-il pu s'intéressé à elle une simple étudiante alors qu'il avait sans doute une femme merveilleuse? Elle n'avait été qu'une idiote qui avait pris ses espoirs pour une réalité. Elle pose doucement les doigts sur ses lèvres, sentant encore la douce chaleur des siennes. Elle disait une nouvelle fois au revoir à un rêve.

Les jours qui suivirent Roxie se fit discrète. Elle n'essaya plus de lui parler ou de l'approcher. Elle suivait toujours ses cours ne serait-ce que pour le voir mais elle restait distante même si elle crevait d'envie d'être près de lui. Il l'avait repoussé et même si elle avait été blessée elle ne lui en voulait pas, bien au contraire. Elle ne voulait surtout pas lui causer des problèmes ou le mettre dans une situation embarrassante. Elle ne voulait pas être un poids, une gêne ou une erreur. Elle était décidée à rester à sa place d'étudiante et à ne plus faire de vagues. Puis un soir tout changea. Il suffit d'une rencontre hasardeuse, d'une bousculade, d'un regard pour que toutes les belles résolutions de Roxie s'envolent en fumée. Elle ne savait pas pourquoi elle ressentait une attirance si forte, des sentiments si intenses, si illogiques pour lui. Mais c'était tout simplement plus fort qu'elle. Tout comme les papillons de nuit sont attirés par la lueur d'un feu de bois Roxie ne pouvait résister à cette force irrésistible quitte à se brûler les ailes. Alors, lorsque Andrew lui proposa de l'aider à porter ses courses chez elle, elle accepta. Quand il lui proposa de manger ensemble, elle acquiesça. Et lorsqu'ils se frôlèrent, lorsque leurs lèvres se touchèrent elle oublia tout et elle céda à la tension qui la consumait depuis tant de temps. Même si elle savait que c'était mal, qu'elle n'en avait pas le droit, que rien n'était possible entre eux elle ne voulait pas penser à tout ça. Elle voulait profiter de cette chance qui lui était donnée, elle voulait vivre cette histoire de toute ces forces et de toute son âme même si elle ne durerait que quelques heures et s'éteindrait au petit matin. Elle refusait de regretter le reste de sa vie de ne pas avoir vécu ce qu'elle avait à vivre avec lui. Dans ses bras elle se sentait vivante, quand il la regardait elle se sentait désirée, lorsqu'il l'embrassait elle se sentait exister. Elle profita de chaque instant, de chaque minute, de chaque seconde qu'elle passa avec lui sans penser au lendemain. Elle oublia tout, elle avait l'impression d'être dans une bulle où plus rien hormis elle et lui n'existait. Après ce moment qui lui sembla hors du temps elle eut bien du mal à redescendre sur Terre. Mais elle n'eut pas vraiment le choix. Andrew devait rentrer chez lui, au près de sa femme où était sa véritable place. Roxie savait très bien que cette nuit ne changerai rien à cela et elle ne demandait pas une telle chose à Andrew. Elle ne s'attendait pas à une grande déclaration ou à des belles promesses. Elle profiterait uniquement de ce qu'il voudrait bien lui donner. Et, quand à sa grande surprise il l'embrassa pour lui dire au revoir elle ne put s'empêcher d’espérer, de laisser grandir cette petite lueur d'espoir qui était apparu au fond de son cœur. Et si? Lorsqu'elle le regarda s’éloigner elle avait un doux sourire aux lèvres et qu'une hâte. Le revoir.

Mais la vie en décida autrement. Le sort s’acharna, refermant ses griffes acérées autour d'eux sans la moindre once de pitié ou de compassion. Le lendemain en allant en cours Roxie sentit tout de suite que quelque chose n'allait pas. Et la jeune femme apprit avec effroi que la nuit dernière, alors qu'elle était dans les bras d'Andrew, la femme de ce dernier avait perdu la vie, fauchée par un chauffard alors qu'elle rentrait chez elle. La première chose à laquelle avait pensé Roxie en apprenant cette tragédie fut Andrew. Elle était morte d’inquiétude pour lui, il devait être effondré, dévasté. Et lorsqu'elle réussit enfin à le voir près de dix jours après ses pires craintes furent confirmées. Lui qui était si souriant, qui respirait la joie de vivre n'était à présent que l'ombre de lui même. Ses épaules et sa tête étaient basses signes de la douleur et du désespoir qui l'accablaient. Ses yeux rouges et emplis de larmes, son teint pâle, le tremblement de ses mains serrèrent le cœur de la jeune femme. Il avait l'air si fragile, perdu, misérable qu'elle ne pu s'empêcher de poser la main sur son épaule. Il la regarda avec dégoût. Il la rejeta, la repoussa avec hargne et violence. Ces yeux verts qui l'avaient regardé avec une telle douceur et une telle tendresse elle fixaient à présent avec une dureté qu'elle n'avait jamais connu. Il lui dit de s'en aller, de ne pas l'approcher mais elle ne pouvait pas. Même si chacune de ses paroles lui enfonçait une aiguille dans le cœur elle ne pouvait lui tourner le dos et le laisser dans cet état, seul avec sa douleur et ses démons. Lorsqu'il lui saisit le poignet brutalement et le serra au point de la faire gémir de douleur elle ne fit pas le moindre geste, le suppliant du regard de la laisser lui venir en aide. Quand il s'effondra elle sentit son cœur se briser. Peu lui importait qu'il la repousse, qu'il la blesse, qu'il la haïsse elle ne pouvait le laisser comme ça, le regarder sombrer sans rien faire. Elle le serra contre elle de toutes ses forces, sentant les tremblants de son corps et ses larmes perlaient dans son cou. Elle resta ainsi le temps qu'il fallut, le temps dont il avait besoin pour que cette crise s'apaise. Roxie ne s'aperçu qu'elle pleurait elle aussi que lorsqu'il passa les mains sur ses joues. Puis il s'éloigna d'elle, il s'en alla de nouveau sans un regard.

Sur ce toit où elle avait regardé le soleil se lever Roxie n'avait pas bougé d'un centimètre. Elle était toujours là, allongée sur le dos à regarder le ciel sans vraiment le voir. Elle senti une larme couler le long de son visage et allait se perdre dans ses cheveux bruns. Les jours s'étaient écoulés les uns après les autres mais la peine était toujours la même. Elle regardait Andrew s’enfoncer tous les jours un peu plus dans la tristesse et elle ne pouvait rien faire, elle était tout simplement impuissante. Elle aurait donné n'importe quoi pour soulager un peu sa peine, apaiser un peu son âme, lui rendre le sourire qui lui allait si bien. Si seulement elle pouvait... Elle ne supportait de le voir dans cet état, de le voir souffrir. Elle tentait de faire ce qu'elle pouvait pour lui, de veiller sur lui malgré le gouffre qu'il avait à présent entre eux. Après tout que pouvait-elle faire d'autre? Elle l'aimait. Oui elle l'aimait même s'il était à présent si loin d'elle. Roxie leva la main vers le ciel qui était maintenant d'un bleu éclatant avant de refermer les doigts. Andrew était comme le ciel pour elle. Elle ne voyait que lui mais elle pouvait faire tout ce qu'elle voulait elle ne l'atteindrait pas. La jeune femme soupira avant de se redresser. Elle avait bientôt cours et pour rien au monde elle ne louperait celui d'Andrew, ne serait-ce que pour poser les yeux sur lui, pour être sûr qu'il est toujours là.

Pseudo|Prénom ○ Mad World/Lily. Âge ○ 22 ans. Avatar ○ Kristina Bazan. Autres ○ Love you all.


Dernière édition par Roxie Heartfield le Dim 30 Nov - 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   Dim 30 Nov - 22:35

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Roxie Heartfield

avatar

- Messages : 4
- Pseudo : Mad World
- Copyright : Mind dreamer (avatar)
- Celebrity : Kristina Beauty Bazan
- Love interest : Folle amoureuse d'un homme qui lui est interdit
- Work|Studies : Etudiante en journalisme

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt deux hivers
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS:

MessageSujet: Re: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   Dim 30 Nov - 22:44

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   Dim 30 Nov - 22:50

BAZAAAAAAAA[...]AAAAN !

Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! (même si je ne sais pas trop d'où je dis ça, puisque t'es quand même plus avancée que moi Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
Roxie Heartfield

avatar

- Messages : 4
- Pseudo : Mad World
- Copyright : Mind dreamer (avatar)
- Celebrity : Kristina Beauty Bazan
- Love interest : Folle amoureuse d'un homme qui lui est interdit
- Work|Studies : Etudiante en journalisme

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt deux hivers
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS:

MessageSujet: Re: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   Dim 30 Nov - 22:55

Un copain danseur Merci beaucoup et bon courage à toi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennan Myers
I'M YOUR LION HEART
avatar

- Messages : 328
- Pseudo : Rubikscube/Marie
- Copyright : .lollipops (avatar), tumblr (signature)
- Celebrity : Amber Heard
- Love interest : Engaged w/
- Work|Studies : Professeur de surf pour le moment.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt sept ans.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: availble (2/2)

MessageSujet: Re: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   Lun 1 Déc - 9:57

Je ne connais pas la jeune femme mais elle est très jolie I love you
bienvenue

_________________

✰ I LIKE STORMS. THEY LET ME KNOW THAT EVEN THE SKY SCREAMS TOO.
Take me on a night drive and take me home again, a quiet trip where we will meet the end. To live like other people i never think I’ll do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel Collins
◊ we're both showing hearts.
avatar

- Messages : 328
- Pseudo : Madness (Anais)
- Copyright : Foxes (avatar) - tumblr (sign)
- Celebrity : Nina Dobrev.
- Love interest : Amoureuse.
- Work|Studies : Bibliothécaire.
- To-do-list : Donner à manger à Daffy mon chat, lire mon dernier bouquin au coin de la cheminée, ranger et encore ranger, prendre un globe terrestre et pointer du doigt la prochaine destination pour un prochain voyage, lui dire que je l'aime, être heureuse

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt-six ans.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: Open (3/3)

MessageSujet: Re: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   Lun 1 Déc - 11:31

Fiche validée.
Amuse toi bien I love you

_________________

What would I do without your smart mouth drawing me in and you kicking me out. Got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind ? I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me but I'll be alright.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vie est un rêve, fais en une réalité ☆ Roxie
» Comment je fais avec un modem adsl tele2+carte+routeur wifi
» Si tu es pressé, fais un détour
» je fais circuler l'info
» Je me fais chier...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- REQUIEM ON WATER. :: II - IT'S WHERE YOU CAME FROM. :: We're falling apart barely breathing :: Running on sunshine-