AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 there's so much more you can reclaim your crown + leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leo Rosen

avatar

- Messages : 18
- Pseudo : amandine, tlsw
- Copyright : Cheschire Cat
- Celebrity : shiloh fernandez
- Love interest : waiting for the one to show up
- Work|Studies : cemetery keeper and unknown singer/songwriter

MessageSujet: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 0:08



   leopold rosen
Now the night is coming to an end, the sun will rise and we will try again.
Stay alive, stay alive for me. You will die, but now your life is free.  
I will fear the night again, I hope I'm not my only friend.

   @shilohfernandezdaily, twentyonepilots.

   Prénom|Nom ○ La famille Rosen est une grande famille de Forks. Générallement bruyant, mais toujours sympathique, un des Rosen s’est toujours démarqué en étant à part. Le jeune Leopold Archibald Rosen a hérité de ses prénoms en l’honneur d’un roi existant outremer ainsi que de son grand père. Deux noms porteurs d’une histoire qui n’est pas celle du brun. Deux noms déjà usés par des années que le jeune homme ne verra jamais. C’est pourquoi on l'appelle Leo. Juste Leo. Le petit Leo. Le gamin doux et délicat qui ne levait jamais la tête lorsque quelqu’un l’appelait Leopold. Leo c’est court. Leo c’est doux. Leo c’est plus facile et plus joli. Leo c’est ce que le brun est véritablement en dehors de sa famille, en dehors de son passé. Juste Leo. Pas d’avant, pas d’après, juste maintenant.  Âge ○ Leo a vingt-sept ans depuis quelques mois déjà. Pourtant, il a toujours l’impression d’être un gamin. Ou même, un adulte au cœur d’enfant. Il ne sait pas. Même si les années s’amoncèlent au pas de sa porte, le brun ne semble pas se rendre compte qu’il est temps pour lui de murir. Lieu de naissance ○ Leo est né à Forks comme tous les membres de sa famille ou presque. C'est un gamin du coin, le genre qui connait chaque recoin de la ville. Chaque cailloux sur la chaussé et à passé son adolescent à usé ses converses sur le macadam détrempé par la pluie. Nationalité|Origines ○ Bien qu'il ne se soit jamais intéressé à ses origines, le Rosen sait pour en avoir entendu parlé qu'il a des origines suédoises. Cependant, cela remonte très loin dans la généalogie familiale. Il porte surtout la nationalité américaine et n'a d'ailleurs jamais quitté le pays à son plus grand dam. Statut civil ○ Avec son cœur d’artichaut, sa tendance à s’enticher à tous les yeux de biches qu’il croise, le brun à eu plus d’une relation dans sa vie. Cependant, ce dernier n’a jamais été marié et est d’ailleurs toujours célibataire ce qui n’est clairement pas un choix. Situation financière$$$$$. Emploi|étudesGardien du cimetière de la ville, métier qui lui correspond bien si vous voulez son avis.Traits de caractère ○ doux ~ complexé ~ discret ~ manque de tact ~ altruiste ~ hyperactif ~ mystérieux ~ à du mal à rester longuement concentré ~ gentil ~ impatient ~ talentueux ~ impulsif ~ empathique ~ solitaire ~ incertain ~ borné Groupe ○ hope in the air

there is an orchestra in me ~
   × A une peur phobique des étendues d’eau. Depuis la mort de sa petite sœur Sofia il est incapable d’aller à la piscine, faire du surf, profiter de la mer. Durant son adolescence, durant une soirée organisée par ses parents, il a fait une crise de panique quand ses cousins ont essayés de le jeter dans la piscine gonflable installée pour l’occasion. Avant ça, personne ne savait pour sa peur. × Est hyperactif et possède des troubles de l’attention. Lorsqu’il est très fatigué c’est impossible de se focaliser sur quelque chose. Cependant, ça fait un moment qu’il est traité pour ça. Il prend des médicaments pour son attention, pour son hyperactivité et pour ses insomnies. Enfin, quand il n’oublie pas de les prendre ou qu’il n’en a pas marre. × Fume comme un pompier depuis son adolescence. A un penchant trop marqué pour l’alcool et ne niera pas avoir déjà gouté à quelques drogues. Il ne niera même pas en consommer encore de temps à autre. × ; Il se déplace presque toujours en longboard à part pour les longs trajets où il utilise sa moto. Son rêve absolu serait de s’offrir une ford mustang de 1964, mais il n’a pas assez d’argent pour ça. × Possède un collier ayant appartenu à son arrière-grand père qu’il a volé dans les affaires de ses grands-parents. Une simple chaine au bout de laquelle pend une médaille de Saint-Christophe, le saint censé aider les gens à arriver à bon port sain et sauf. Un peu ironique selon lui. Le simple fait de se rendre compte qu’il ne l’a pas autour du coup lui fait avoir des crises de panique. × Ne boit jamais de café, il est déjà assez hyperactif sans en plus consommer de la caféine. × Souffre un peu d’anxiété sociale. Il a peur d’être détesté, de se mettre dans l’embarras et raillé. Il a développé ce trouble suite à la mort de sa sœur, persuadé que le monde entier le détestait et le détesterait à jamais à cause de ça. Ca a fait de lui un gars timide, effacé. Le genre à rester dans les coins sombres sans jamais se faire remarquer avant de péter un plomb et attirer l’attention sur lui par un acte insensé ou violent. × Quand il était gamin il avait plein de rêves et théories fantaisistes quant à ce qu’il allait faire plus tard. En grandissant il a peu à peu abandonné l’idée d’avoir un avenir. Ayant passé le plus clair de son adolescence au cimetière de la ville, il a trouvé normal de se faire embaucher là-bas. × Leo est un garçon simple et serviable, il fait parfois pire que bien, mais il le fait toujours en partant de bonnes intentions. Comme sa manie à toujours dire ce qu’il pense, blessant les autres plus souvent que de les aider. × Possède le tatouage d’un Ouroboros, serpent se mordant la queue, sur le mollet droit. Son tatouage représente le cycle de toute chose, le début et la fin, la vie et la mort. Cette faculté qu’à tout être vivant de vivre en consumant sa vie, se mordant sans le savoir la queue jusqu’à se tue. Après ce premier tatouage, il a décidé de faire de son corps une fresque, ajoutant d’autres symboles ayant une signification particulière pour lui, comme par exemple une flèche cassée. × Pour lutter contre toute cette énergie qu’il a en lui, Leo pratique l’athlétisme, la musculation et le ju-jutsu pour se vider  la tête ainsi que le yoga et la méditation. × Sait jouer de la guitare, de la batterie et du piano. Plus jeune il voulait devenir chanteur et possède d’ailleurs un répertoire de compositions important. Cependant, il a abandonné l’idée en grandissant, malgré son talent indéniable. [/b].

  Pseudo|Prénom ○ Amandine Âge ○ 20 ans. Avatar ○ Shiloh Fernandez. Autres ○ écrire ici.


Dernière édition par Leo Rosen le Jeu 4 Déc - 18:59, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Rosen

avatar

- Messages : 18
- Pseudo : amandine, tlsw
- Copyright : Cheschire Cat
- Celebrity : shiloh fernandez
- Love interest : waiting for the one to show up
- Work|Studies : cemetery keeper and unknown singer/songwriter

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 0:08

« Do not stand at my grave and weep. I am not there; I do not sleep. I am a thousand winds that blow, I am the diamond glints on snow, I am the sun on ripened grain, I am the gentle autumn rain... »
|►

Leo ne pouvait s’expliquer la façon dont son corps avait instinctivement réagit à la nouvelle. Il ne pouvait expliquer les mots qui s’étaient échappés de ses lèvres comme tant de vérités qu’il ne pouvait admettre. Il criait son nom pour ne pas entendre le silence que laissait apparaître son départ, sa disparition. L’adolescent ne savait pas ce qui s’était passé, il était bien incapable de l’expliquer, de se l’expliquer. L’espace d’un instant il avait sa tête plongé dans une BD, un vieil album de rock dans les oreilles et puis… rien. Leopold ne l’avait même pas vue se débattre. Il ne l’avait pas entendue crier. Le temps qu’il se rende compte que Sofia n’était plus sagement installée à ses côtés il était trop tard. Déjà son corps sans vie flottait à la surface, débris d’une vie qui s’était évanouie dans la nature. Hurlant à la mort, espérant que quelqu’un l’entende, le jeune adolescent de quatorze ans s’était jeté à l’eau sans réfléchir. La morsure glacée de l’eau de mer ne le fit même pas flancher. Tout ce dont le brun avait conscience c’était son cœur comme un tambour battant à ses tempes. Lorsque ses bras s’étaient agrippés à sa petite sœur, le Rosen n’avait pas encore assimilé la situation. Il n’avait pas encore admis la réalité. Lorsqu’il tenta de la réanimer, malgré ses lèvres glacées, malgré son cœur qui ne battait plus. Malgré tous les cris défaits que la réalité lui crachait au visage, le brun ne réagissait pas. Ce n’est que lorsque son oncle l’attrapa par la nuque, le tirant en arrière qu’il commença à comprendre. Comprendre que les mots ne signifient rien. Comprendre que la vie ça va, ça vient. Comme une claque que la vie venait de lui mettre en plein visage, il commençait à comprendre. Il commençait à assimiler le fait que ses vœux les plus chers n’allaient pas se réaliser. Qu’aimer c’est beau, mais ce n’est pas fait pour durer. Que rien n’est infini, que l’éternité n’est qu’une notion que les gens épris s’offrent alors qu’ils n’ont rien compris.
Lorsque la police arrive, l’adolescent n’est déjà plus qu’une coquille vide. A des mètres de là, les fragments épars de son âme reposaient aux côtés de Sofia étendue dans l’arrière d’une fourgonnette où son nom s’éteignait dans l’infini d’une mort absolue. Leopold se déconnecta l’espace d’un instant. Rien qu’une seconde. Comme plus tôt dans la journée lorsqu’il avait cessé de faire attention à sa petite sœur sans se douter qu’il signait là son arrêt de mort. L’espace d’un instant, le brun sembla se désolidariser de son corps, son esprit vaquant librement dans un imaginaire plus doux, plus aisé à porter. Le temps qu’il revienne sur terre, il peut à peine percevoir la tension qui s’était abattue dans la voiture que déjà cette dernière s’était arrêtée devant le garage familiale. Sans savoir ce qu’il faisait, où il allait, vers quel endroit se diriger, après quel dieu il devait hurler, Leo sortit de la voiture en un battement de cœur. Il laissait derrière lui des parents usés jusqu’à la moelle, une famille décomposée et incapable de savoir où commencer pour recoller les morceaux. Il pouvait sentir la déchirure. Il pouvait la voir partout. Cette déchirure qui partait de la base de leur poitrine et s’étendait jusqu’au fond de leur gorge. Il pouvait sentir le vide qui aspirait tout en dedans. Ce vide logé dans son torse au niveau du cœur, ce vide qui menaçait de faire disparaître tout ce qu’il était, tout ce qu’il avait été. Courant sans savoir où aller, courant pour ne pas avoir à s’arrêter, le Rosen cru entendre son père crier son nom. Ou peut-être était-ce les ombres qui l’appelaient. Peut-être la mort venait elle récolter son dû et s’excuser car il y avait eu erreur sur la personne. Incapable de former une pensée cohérente, incapable d’accepter la vérité, il courait au travers de cette nuit sans fin. Ses pas le menèrent d’une extrémité à l’autre de la ville sans qu’il ne sente un quelconque soulagement alléger la lourdeur qui menaçait de rompre ses côtes.
Toujours programmé en pilote automatique, il passa la porte des Forbes sans prendre la peine de s’annoncer. Montant jusqu’à la chambre de Noé, il ne fit pas attention aux regards étonnés des parents de cette dernière. Il ne fit pas attention à leurs regards désolé, ni même à la pitié qui se trouvait peint sur leurs traits. Déconnecté du monde, de ses émotions, le brun agissait par instinct, répondant à ce dernier sans réfléchir à ce qui allait se produire, à ce qui s’était produit, ce qu’il ne pouvait changer. La nuit s’était abattue sur lui d’une manière qu’il ne pouvait exprimer. Il n’avait pas les mots pour dire ce qu’il avait sur le cœur, pas la force d’extirper à son organe meurtri un aveu aussi douloureux. Alors, il poussa doucement la porte de la chambre de Noé, sans prendre la peine d’observer la pièce. La chambre de l’adolescente était baignée par un faible halo doré, sa lampe de chevet encore allumée. Leo ne voyait pas, il ne voyait rien. Ses gestes étaient inconscients, ses besoins instinctifs. Sans réfléchir, il monta tout habillé dans le lit de la jeune femme, ses chaussures sales étalant leur crasse sur l’édredon de cette dernière. La brune grommela, donnant un coup amicale sur l’épaule du brun qui l’entendit à peine dire : « Tu te crois où mon vieux ! Ma mère va te tuer ! » Non, sa mère n’allait pas le tuer. C’était à peine si celle-ci allait oser le regarder pour les prochains mois. A peine si qui que ce soit allait oser lui adresser la parole pour les prochains mois. Ne répondant rien, incapable d’arracher plus qu’un grognement plaintif de ses cordes vocales, Leo garda le silence. Allongé à côté de Noé, il était incapable de la regarder dans les yeux. Quelque chose en lui le poussait à soigneusement éviter le regard de la belle comme si les yeux de cette dernière détenaient en leur sein le pouvoir de le briser entièrement. Sauf qu’il était là. Son être éparpillé aux quatre coins de la pièce, pareil à un puzzle dont la moitié des pièces manquaient. Il était là car il avait besoin d’elle, besoin d’air. Il avait besoin que quelqu’un l’arrache à cette transe, besoin que quelqu’un lui donne l’impression qu’il n’était pas qu’un déchet. Il avait besoin de sentir quelque chose, n’importe quoi. Besoin de silence, de temps, besoin de chaleur. Il avait besoin de bras pour l’entourer, le serrer, le réconforter. Il avait besoin de ses bras afin de pouvoir se reposer un instant. Il avait besoin d’elle. Rien qu’elle. Seulement elle. Il avait besoin de Noé. Parce que Noé savait. Parce que Noé pouvait. Parce qu’elle savait toutes les choses qu’il était incapable de dire. Elle savait tout ce qu’il avait vécu jusqu’alors. Parce qu’il ne lui avait jamais rien caché. Parce qu’il s’était donné à elle entièrement depuis leur première rencontre quand ils n’étaient encore que deux bambins. Parce qu’elle seule avait le pouvoir de recoller les morceaux. Elle seule avait le pouvoir de l’arracher à la prison qui se trouvait dans son cerveau. Elle seule avait la clé de cet endroit étrange et effrayant qui existait sous son crâne. Elle seule savait comment l’arracher à cette prison, soufflant tous les geôliers désireux de le garder prisonnier. Elle seule. Juste elle. Seulement elle.
Et, à sa façon, elle le senti. Elle le senti comme toujours. Posant ce qu’elle avait entre les mains pour passer ses doigts dans les cheveux ébouriffés de son ami. Posant ses yeux sur lui afin de scruter son regard éteint. Autant désirait il son contact, autant l’adolescent recroquevillé contre le flanc de sa meilleure amie ne pouvait supporter ce soutien infaillible qu’elle lui offrait. Se perdant dans l’océan de verdure des yeux de la belle, quelque chose en lui s’agita frénétiquement. Une douleur intense se répandit progressivement dans son corps alors que la mécanique de son cœur se remettait fiévreusement en marche. Il pouvait sentir la déchirure s’agrandir, menaçant de l’avaler tout entier. Il pouvait sentir la douleur s’emparer de sa personne alors que l’inimaginable se faisait vérité à ses yeux. Pareil à un naufragé en plein naufrage, Leo se retrouva à s’agripper à Noé comme à une bouée de sauvetage. Incapable de lâcher prise sur le corps frêle qu’il menaçait de briser entre ses deux bras, les larmes brisèrent le barrage de ses yeux. Tout en lui sembla céder sous le poids de ces torrents d’amertume. La vérité se faisait réalité dans sa tête alors qu’à la porte de la chambre de la Forbes les parents de cette dernière observaient la scène. La mère de Noé souffla quelque mots à cette dernière, mais Leo ne comprit rien. Il ne s’agissait rien de plus que de mensonges, des murmures prononcés à des kilomètres de lui sans fondement. Elle ne savait pas. Elle ne savait rien.
Quand Leopold cessa de pleurer, il aurait donné sa vie pour redevenir la coquille vide qu’il était quelques heures plus tôt. A cet instant, ne restait de lui qu’un magma fumant de douleur, de regrets, de culpabilité et de la souffrance, de la souffrance, de la souffrance… Pareil à une poupée désarticulée, il se laissa faire lorsque Noé retira précautionneusement ses vêtements avant de le pousser sous la couverture. Quelque part au milieu de cette nuit noir, le réconfort que les bras de l’adolescente lui offraient arriva à le faire s’endormir.



« Have you any dreams you'd like to sell? Dreams of loneliness like a heartbeat drives you mad... In the stillness of remembering what you had... And what you lost... And what you had... And what you lost. »
|►
Allongé à même l’herbe légèrement humide du jardin d’une parfaite inconnue, Leo contemplait les étoiles. De l’intérieur de la maison provenait le son étouffé d’une chanson que plus personne n’écoutait à l’heure actuelle. Comme toujours, les habitants de la ville avaient un temps de retard sur le reste du monde. Même dans leurs meilleurs tentatives de se tenir à la page, la jeunesse de Forks se retrouvait inlassablement dépassée par un monde qui ne les attendait pas. Tirant une taffe sur sa cigarette, le brun trop ivre et défoncé que pour se soucier du monde l’entourant ne remarqua pas la jeune femme qui venait de s’allonger à côté de lui. « T’es trop bizarre. » Sa clope coincée entre ses lèvres, l’adolescent ne pu s’empêcher de rire légèrement avant de répondre : « Merci pour le compliment. » L’inconnue allongée à côté de Leo laissa échapper un léger gloussement avant de lui fourrer une bouteille entre les mains. Se redressant, le jeune Rosen déboucha la bouteille pour boire une gorgée du liquide ambré et inconnus se trouvant dans la bouteille. La chaleur qu’il ressenti dans le bas de son estomac le fit sourire un peu plus largement alors que ses pensées se dissolvaient dans l’air comme la fumée de sa cigarette. Les yeux mi-clos, il laissa sa tête dodeliner dangereusement, son crane se faisant étrangement léger. Il aimait ça, l’ivresse. Il aimait ce sentiment volatile de bien être qui parfois le prenait à la gorge lorsque, son corps s’intoxicant avec ce qu’il avait consommé, sa vie trouvait un sens nouveau. Fredonnant une chanson qui lui trottait dans la tête, Leo avait envie de bouger, de laisser son instinct diriger ses mouvements et faire ce qui lui passait par la tête. « Viens. » Malgré son temps de réaction accru, le jeune homme arriva à se mettre sur ses pieds avec une aisance folle. Attrapant la main de l’inconnue dont le visage lui rappelait désormais quelque chose, il lui offrit un sourire avant de lui tendre la bouteille pour qu’elle puisse boire. « Où ? » Gardant le silence, Leo la traina dans son sillage pour traverser la maison avant d’écumer les rues de Forks. Le lieu n’avait pas d’importance, la destination n’était qu’un prétexte pour le voyage, une excuse donnée afin d’arracher ses pieds au sol menaçant de les avaler. Parlant sans s’arrêter, laissant le flot continu de pensées parasitant son esprit s’échapper de sa bouche, le brun ne se souciait pas de la personne l’écoutant. Il était jeune, possédait la vie devant lui et avait une infinité de possibilité devant lui. Il voulait rire. Il voulait pleurer. Il voulait s’écorcher le cœur à trop aimer et oublier. Oublier la douleur, oublier la peur, oublié qu’il voulait oublier. Leo était de ces personnes au cœur s’usant trop vite. Il pouvait sentir son organe cardiaque vieillir à chaque nouveau battement fébrile. Il pouvait sentir son âme dépérir à chaque minute de perdue. Il n’avait pas voulu de cette vie, pas voulu de ces choix. Il voulait être un autre, s’oublier l’espace d’une soirée, s’éclater le crâne à coup de drogues et d’alcool bon marché avant de regretter au petit matin. Ce n’était qu’un gamin, toujours perdu au milieu d’une nuit sans fin. Parfois, il attendait une paire de bras réconfortant supposée l’aider à survivre à l’aube perçant l’horizon. Parfois, il se rendait compte que c’était trop demander. Lorsque ses lèvres rencontrèrent seule de la jeune femme l’ayant suivi toute la nuit, il ne savait pas ce qu’il faisait. Toujours au sommet de sa courbe, son cœur battait à tout rompre et, s’il n’était pas si lucide vis-à-vis de ce qu’il éprouvait, il aurait pu croire que l’amour avait ce goût-là. Il aurait pu se méprendre en associant ce sentiment à un whisky bon marché et un rouge à lèvre à la fraise, mais il savait que ça n’était pas ça. Ce goût entêtant qu’il avait sur le bout de la langue n’était que celui d’un imposteur, un possible dont il ne voulait pas. « C’était drôle, mais ça ne m’intéresse pas. » Souffla t’il en plongeant son regard entêtant dans celui de la jeune femme qu’il reconnaissait enfin pour être une étudiante plus jeune de deux ans. Le rire cassant qui s’échappa des lèvres de la belle n’arriva même pas à atteindre le brun caché derrière un mur fait d’ivresse. La chute menaçait d’arriver à tout instant et ce n’était pas dans les bras d’une inconnue qu’il voulait vivre cette descente aux enfers. Il n’y avait qu’une paire de bras pour le serrer dans ces moments-là. « Tu vas encore aller jouer au prince charmant avec l’autre » Répliqua l’adolescente en le toisant de haut en bas. Un léger sourire aux lèvres, Leo haussa les épaules avant de sortir une clope pliée de sa poche de pantalon. « Qui a dit que c’était pas moi la demoiselle en détresse ? » « T’es vraiment qu’un enfoiré Rosen ! » Ignorant la remarque censée être déplaisante de celle dont il n’avait toujours pas le nom, le garçon en question se contenta de l’abandonner là, au milieu de la route comme une gamine qu’on aurait abandonné sur le bas-côté. Au milieu de nulle part, sans se soucier de ce qui pourrait bien lui arriver.


« I've been afraid of changing 'cause I've built my life around you. But time makes you bolder even children get older. And I'm getting older too »
|►

Assis à même le sol glacé, le seul bruit rompant l’air figé entourant le cimetière de Forks était celui des cordes pincées d’une guitare. Prisonnier d’un écrin de glace, la ville perdue au milieu de nulle part semblait avoir ralentie sa cadence. Déjà toujours un temps en retard sur le reste du monde, depuis que la neige s’était installée partout, recouvrant allègrement d’un manteau blanc chaque recoin de l’endroit, rien ne bougeait plus. Adossé à la stèle de sa petite sœur, le brun jouait une suite d’accords qu’il avait trouvés la nuit précédente. Au bout d’un moment, sa voix s’éleva dans l’air, rompant un peu plus ce silence assourdissant qui figeait les lieux. Les mots qui s’échappaient de ses lèvres étaient à peine compréhensible, un alignement de mots sans sens, sans logique non plus. La plupart du temps, Leo se contentait de fredonner les mots qu’il ne pouvait arracher à ses lèvres presque scellées. Le froid de décembre gelait le jeune homme d’à peine vingt-deux ans. Celui-ci même qui, années après années avait passé le plus clair de son temps adossé à cette tombe. Tant et si bien que le vieux gardien du cimetière était devenu un bon ami, avant qu’il ne devienne gardien du cimetière à son tour. Gardien de l’endroit où reposent les morts. De l’endroit où les vivants viennent apaiser leur conscience lourde de ce qu’ils n’avaient pu dire où faire pour un être chère décédé. Leo n’était pas différent des autres, il leur ressemblait en tout point. Derrière la vieille barrière rouillée du cimetière le jeune garçon avait trouvé un abri où ses remords et ses regrets n’étaient pas forcés de lui nouer la gorge. Il avait trouvé un endroit où le poids des années n’était pas aussi étouffant qu’à son habitude. Assis à côté de la stèle qui aurait dû être la sienne, le brun avait trouvé un semblant de repos. Une paix intérieure que le monde entier semblait lui refuser. Alors il était devenu gardien des lieux. Sans réfléchir, sans penser à tous les plans d’avenir qu’il avait formé avec Noé à une époque où les remords attendaient encore que le jour s’achève pour ramper jusqu’à son lit. Il avait mis sa vie entre parenthèse, espérant que caché au pays des morts personne ne verrait à quel point il leurs ressemblait à plus d’un égard. Déposant sa vieille guitare usée, Leo sorti son paquet de clope avant d’en allumer une nonchalamment. Quand il voyait un visiteur se promener entre les stèles une cigarette en main, le brun ne pouvait s’empêcher de fustiger l’inconscient qui menaçait la quiétude des lieux avec son futur mégot. Néanmoins, il n’avait jamais suivi ses propres règles, n’hésitant jamais longuement à se griller une clope tout en parlant à cette petite fille perdue. « J’espère que tu as aimé la petite chanson. Celle-là elle n’est pas pour toi, mais pour une fille. » Agrippé à sa cigarette comme il l’aurait été à une bouée de sauvetage en pleine tempête, le brun inspira longuement la fumée de cette dernière. Une vieille habitude attrapée à l’adolescence, à l’époque où il croyait encore qu’avec quelques clopes il allait finir par se pourrir la santé en un rien de temps. Il espérait ainsi pouvoir jouir d’un suicide planifié, sortir par la grande porte sans réellement avoir à passer le pas. Depuis, il n’avait eu de cesse de se reposer sur son addiction à la nicotine pour l’aider à se détendre. Exhalant une lourde nappe de fumée blanchâtre, Leo leva les yeux au ciel. Comme toujours dans ce coin paumé, le ciel était gris. Le temps était maussade et rien ne semblait intéressant dans les parages. Néanmoins, le brun s’évertuait à observer le ciel, comme si une partie de lui espérait que Sofia se trouve là-haut et pas six pieds sous terre en train de se décomposer. Un rire sec et glacé s’échappa des côtes du jeune homme alors qu’il écrasait la larme qui s’était formée le long de son œil droit. Fermant les yeux un instant, il inhala une autre bouffée de fumée avant de rajouter : « Je dois tourner par rond. N’importe qui d’autre que moi serait passé à autre chose. Et moi je suis là comme un con, à me reposer sur ta tombe, poussant la chansonnette en pensant à une fille que j’ai plus vu depuis dieu seul sait combien de temps. » Pas exactement. Lui, savait très précisément depuis combien de temps il ne l’avait plus vu. Il savait le nombre de jours exact et ne pouvait s’empêcher de compter. Parce qu’il était comme ça. Parce qu’il était un peu différent. Parce qu’il s’était trop attaché et ne pouvait pas passer à autre chose en un claquement de doigt. Le Rosen aurait tout donné pour qu’on lui arrache le cœur, le dépouille de ses émotions. Il aurait tout donné pour devenir un de ces archétypes de bad boy au cœur brisé comme il y en a tant dans les films. Il aimerait pouvoir appuyer sur un bouton pour arrêter de se soucier du monde, des gens, de cette vie qui ne va pas dans la bonne direction. Il aimerait, mais il ne peut pas. Il n’y arrive pas. « Je me demande parfois comment ma vie serait si l’accident n’était pas arrivé… Peut-être qu’on se chamaillerait sans arrêt. Peut-être que tu me fustigerais pour mes histoires de cœur ou que tu serais incapable de m’écouter pousser la chansonnette. » Un sourire triste vint étaler les lèvres du brun qui ferma ses yeux rien qu’une seconde en imaginant la vie qu’ils auraient pu avoir. Qu’elle aurait pu avoir. « C’est pas comme si je pouvais lui courir après. Je la mérite pas, je mérite pas son amitié, ni même l’attention qu’elle m’a portée pendant bien trop longtemps. » Ecrasant son mégot dans la neige presque fondue l’entourant, Leo se redressa en rangeant le détritus dans une poche de sa tenue de travail. Retirant la fine couche de neige qui était encore posée sur la stèle de Sofia, le brun avait l’air de n’être qu’une ombre. La projection fantomatique d’une personne qui n’était pas là. Pas entièrement là. « J’imagine que papa et maman t’ont déjà dit un milliard de fois que ça devrait être mon nom écrit sur cette tombe. Je devrais être à ta place, mais l’univers à un sens de l’humour assez ironique. » Récupérant sa guitare, il passa la bandoulière sur son épaule avant de faire quelques pas vers le sentier. « Bonne journée soeurette. »



Dernière édition par Leo Rosen le Lun 8 Déc - 22:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 0:20

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Brennan Myers
I'M YOUR LION HEART
avatar

- Messages : 328
- Pseudo : Rubikscube/Marie
- Copyright : .lollipops (avatar), tumblr (signature)
- Celebrity : Amber Heard
- Love interest : Engaged w/
- Work|Studies : Professeur de surf pour le moment.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt sept ans.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: availble (2/2)

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 9:55

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche I love you Si tu as besoin d'aide ou de quoique ce soit, n'hésite pas hein tongue

_________________

✰ I LIKE STORMS. THEY LET ME KNOW THAT EVEN THE SKY SCREAMS TOO.
Take me on a night drive and take me home again, a quiet trip where we will meet the end. To live like other people i never think I’ll do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel Collins
◊ we're both showing hearts.
avatar

- Messages : 328
- Pseudo : Madness (Anais)
- Copyright : Foxes (avatar) - tumblr (sign)
- Celebrity : Nina Dobrev.
- Love interest : Amoureuse.
- Work|Studies : Bibliothécaire.
- To-do-list : Donner à manger à Daffy mon chat, lire mon dernier bouquin au coin de la cheminée, ranger et encore ranger, prendre un globe terrestre et pointer du doigt la prochaine destination pour un prochain voyage, lui dire que je l'aime, être heureuse

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt-six ans.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: Open (3/3)

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 11:50

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche.
Je te réserve Shiloh pour trois jours I love you
N'hésite pas si tu as besoin de liens, boite mp ouverte. tongue

_________________

What would I do without your smart mouth drawing me in and you kicking me out. Got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind ? I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me but I'll be alright.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Lawson
FALLING STARFloating high above the ground with aeroplanes.
avatar

- Messages : 449
- Pseudo : Rivendell, Lucie.
- Copyright : ©Greer, tumblr.
- Celebrity : Lily Collins.
- Love interest : Secretly in love w/dorian.
- Work|Studies : Librarian.
- To-do-list : Adopt a cat, avoid dorian, go to the Zoe's grave, read a new book, buy some tequila to forget, stop dancing on Shake If Off, buy a little fir from Christmas.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Twenty-four yo.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: Available {2/2}

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 13:10

Bienvenue parmi nous et merci de ton inscription.

_________________

Loving him is like driving a new Maserati down a dead end street. Faster than the wind, passionate as sin ended so suddenly. Loving him is like trying to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Rosen

avatar

- Messages : 18
- Pseudo : amandine, tlsw
- Copyright : Cheschire Cat
- Celebrity : shiloh fernandez
- Love interest : waiting for the one to show up
- Work|Studies : cemetery keeper and unknown singer/songwriter

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 14:39

Merci à vous toutes

Tous vos avatars sont à tombés, que des incroyables actrices
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Collins

avatar

- Messages : 106
- Pseudo : Daylight/AnneLaure
- Copyright : Bombshell
- Celebrity : Katie Cassidy
- Love interest : Amoureuse
- Work|Studies : Infirmière
- To-do-list : Essayer de le rencontrer - Ranger la maison - Faire la lessive en retard - Tenter de reprendre contact avec Léonor - Voir Hazel - Me faire un chocolat chaud avec de la guimauve.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: 27 ans
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: Open (2/2)

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 1 Déc - 18:38

Bienvenue à toi

_________________
I am free to be me ..   C'est presque aussi compliqué que d'être à l'heure, c'est presque aussi compliqué que de colorier sans dépasser une seule fois, c'est presque aussi compliqué que de ne jamais avoir mal aux pieds. C'est ça l'amour. C'est autant compliqué que de rattraper le temps perdu ou de remonter le temps. «JuneCollins»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solal Saddler

avatar

- Messages : 46
- Pseudo : bb
- Copyright : Astoria
- Celebrity : Michiel Huisman
- Love interest : Divorcé
- Work|Studies : Psychologue dans son petit cabinet
- To-do-list : ⊹ Passer du temps avec Cat
⊹ Montrer à Dorian qu'il est là et restera là
⊹ Aller au boulot
⊹ Demander à Leith de ranger un peu

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Trente ans
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: 3/3 libres

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Mar 2 Déc - 17:33

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Morrison

avatar

- Messages : 57
- Pseudo : Duude
- Copyright : crick
- Celebrity : Colton Haynes
- Love interest : Célibataire, mais elle est toujours la en moi ...
- Work|Studies : Garagiste

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: 25 ans
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: libre

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Mar 2 Déc - 17:51

Bienvenue

_________________
Ça fait tellement du bien d’aimer les gens qu’on aime que ça finit par faire mal. Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais.  ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Mar 2 Déc - 17:55

shiloh shiloh
je vais venir taper l'inscruste dans tes mp's très bientôt bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Leo Rosen

avatar

- Messages : 18
- Pseudo : amandine, tlsw
- Copyright : Cheschire Cat
- Celebrity : shiloh fernandez
- Love interest : waiting for the one to show up
- Work|Studies : cemetery keeper and unknown singer/songwriter

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Mar 2 Déc - 22:52

Merci à tous

Neve, faut pas hésiter j'aime quand on se tape l'incruste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Lawson
FALLING STARFloating high above the ground with aeroplanes.
avatar

- Messages : 449
- Pseudo : Rivendell, Lucie.
- Copyright : ©Greer, tumblr.
- Celebrity : Lily Collins.
- Love interest : Secretly in love w/dorian.
- Work|Studies : Librarian.
- To-do-list : Adopt a cat, avoid dorian, go to the Zoe's grave, read a new book, buy some tequila to forget, stop dancing on Shake If Off, buy a little fir from Christmas.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Twenty-four yo.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: Available {2/2}

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Jeu 4 Déc - 14:19

Le délai de trois jours pour la réservation de ton avatar est terminé. Nous te rappelons qu'il te reste 4 jours pour finir ta fiche avant que celle-ci ne soit mise dans les fiches en danger.

_________________

Loving him is like driving a new Maserati down a dead end street. Faster than the wind, passionate as sin ended so suddenly. Loving him is like trying to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennan Myers
I'M YOUR LION HEART
avatar

- Messages : 328
- Pseudo : Rubikscube/Marie
- Copyright : .lollipops (avatar), tumblr (signature)
- Celebrity : Amber Heard
- Love interest : Engaged w/
- Work|Studies : Professeur de surf pour le moment.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt sept ans.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: availble (2/2)

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 8 Déc - 19:34

Le délai accordé pour ta fiche vient de prendre fin, je déplace donc cette dernière.
Sache qu'il te reste deux jours avant la suppression définitive de ton compte. Si tu souhaites donc rester parmi nous, il ne faut pas hésiter à nous faire signe (le plus vite est le mieux Laughing) I love you
PS : Un délai supplémentaire peut tout à fait t'être accordé.

_________________

✰ I LIKE STORMS. THEY LET ME KNOW THAT EVEN THE SKY SCREAMS TOO.
Take me on a night drive and take me home again, a quiet trip where we will meet the end. To live like other people i never think I’ll do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Rosen

avatar

- Messages : 18
- Pseudo : amandine, tlsw
- Copyright : Cheschire Cat
- Celebrity : shiloh fernandez
- Love interest : waiting for the one to show up
- Work|Studies : cemetery keeper and unknown singer/songwriter

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 8 Déc - 21:10

J'ai eu un week-end plus chargé que prévu, mais promis, je vais finir ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brennan Myers
I'M YOUR LION HEART
avatar

- Messages : 328
- Pseudo : Rubikscube/Marie
- Copyright : .lollipops (avatar), tumblr (signature)
- Celebrity : Amber Heard
- Love interest : Engaged w/
- Work|Studies : Professeur de surf pour le moment.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Vingt sept ans.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: availble (2/2)

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Lun 8 Déc - 21:42

Ne t'inquiète pas, ça arrive I love you Quand c'est fait, poste simplement dans le sujet adéquate et on se chargera du reste tongue Bonne chance pour la fin de cette fiche.

_________________

✰ I LIKE STORMS. THEY LET ME KNOW THAT EVEN THE SKY SCREAMS TOO.
Take me on a night drive and take me home again, a quiet trip where we will meet the end. To live like other people i never think I’ll do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Lawson
FALLING STARFloating high above the ground with aeroplanes.
avatar

- Messages : 449
- Pseudo : Rivendell, Lucie.
- Copyright : ©Greer, tumblr.
- Celebrity : Lily Collins.
- Love interest : Secretly in love w/dorian.
- Work|Studies : Librarian.
- To-do-list : Adopt a cat, avoid dorian, go to the Zoe's grave, read a new book, buy some tequila to forget, stop dancing on Shake If Off, buy a little fir from Christmas.

❝ A DROP IN THE OCEAN.
- ÂGE: Twenty-four yo.
- RELATIONSHIP:
- RP STATUS: Available {2/2}

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Mar 9 Déc - 15:32

Je valide, bon jeu. I love you

_________________

Loving him is like driving a new Maserati down a dead end street. Faster than the wind, passionate as sin ended so suddenly. Loving him is like trying to change your mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Rosen

avatar

- Messages : 18
- Pseudo : amandine, tlsw
- Copyright : Cheschire Cat
- Celebrity : shiloh fernandez
- Love interest : waiting for the one to show up
- Work|Studies : cemetery keeper and unknown singer/songwriter

MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   Mer 10 Déc - 15:19

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: there's so much more you can reclaim your crown + leo   

Revenir en haut Aller en bas
 

there's so much more you can reclaim your crown + leo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Crest 8200 pour driver du sub
» MT 130 +MN 246
» [Joute] Théon roi ?
» Campagne la Couronne du Destin
» Pins secrets !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- REQUIEM ON WATER. :: II - IT'S WHERE YOU CAME FROM. :: We're falling apart barely breathing :: Running on sunshine-